Antonio Fiori

Elle consista à s’inspirer de cette croyance, si naturelle à l’esprit humain, qu’une variation ne peut qu’exprimer et développer des invariabilités.Dès qu’il s’est libéré des liens que lui impose un gredin couronné, le peuple s’empresse de s’asservir lui-même en s’intitulant Peuple souverain ; ce qui lui permet, immédiatement, de déléguer sa souveraineté ; après quoi il s’accroupit sur son fumier, qu’il aime, et se met à gratter ses ulcères avec les tessons empoisonnés que lui passent ses délégués, et qui s’appellent des lois ; et rend grâces au Seigneur qu’il conçoit, mannequin sanguinolent tressé à son image, de l’avoir créé Peuple, et Souverain, et imbécile, et lâche.On nous montre la matière obéis­sant à des lois, les objets se reliant aux objets et les faits aux faits par des rapports constants, la conscience recevant l’empreinte de ces rapports et de ces lois, adoptant ainsi la configuration générale de la nature et se déterminant en intelligence.Tout cela ne mène nulle part.Pour surmonter ces obstacles à l’investissement, nous proposons la création d’un type d’actifs que nous appellerons « d’achat et de conservation ».Aucune des réformes successives n’a permis d’équilibrer les comptes de l’assurance maladie.Antonio Fiori aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Pour un mot, un homme est réputé sage ; pour un mot, un homme est jugé sot ».Mais, cet attachement parfois excessif à la langue française les relègue hors de nos circuits de diffusion.Comme le remboursement (ou le non-remboursement) des crédits a été reporté aux calendes grecques, le défaut se produira quand les dirigeants actuels seront retirés des affaires et tombés dans l’oubli.Il serait apparemment question d’une nouvelle extension de l’échéance, et d’un abaissement supplémentaire des taux d’intérêt en faveur de la Grèce.La grande majorité d’entre nous sentons à la fois que la démocratie est devenue vide et inopérante et que c’est à nous tous, en tant que citoyens, qu’il appartient de manifester notre confiance en notre démocratie en prenant la parole, en lançant des propositions et en suscitant des débats.Ce rêve écologique a malheureusement tourné au cauchemar, et la plupart des environnementalistes s’en sont détournés.

Share This: