Attention aux fausses bonnes idées

Mais suit-il de là que sa tâche soit de s’emparer de la science faite, de l’amener à des degrés croissants de généralité, et de s’acheminer, de condensation en condensation, à ce qu’on a appelé l’unification du savoir ?Cela heurte de front le centralisme et la bureaucratie.Que nous réserve l’année 2015 ?Chacun de nous peut faire l’expérience, s’il lui plaît : il verra la superstition jaillir, sous ses yeux, de la volonté de succès.De surcroît, l’auteur doit bien mal connaître la France, avec ses « barons locaux » et ses lois de décentralisation qui donnent aux collectivités locales le pouvoir de détermination du taux des impôts locaux et donc d’une grande partie de leurs recettes.Mêmes causes mêmes effets.Ainsi, l’on enseignera que l’intelligence est essentiellement unifi­cation, que toutes ses opérations ont pour objet commun d’introduire une certaine unité dans la diversité des phénomènes, etc.C’était Réginald.Il n’y a de point d’interrogation qu’autour du score du parti libéral. arnaud berreby, avant de retrouver nos quotidiens encombrés, je tenais à vous dire combien j’avais apprécié vos éclairages.Pourtant, en dépit de ces sommes pharamineuses qui semblent évoluer dans un circuit fermé et qui semblent ne profiter qu’à une minorité infinitésimale, les banques centrales poursuivent inlassablement leur quête du Graal.Ces tendances organiques n’ apparaissent pas clairement à notre conscience, je le veux bien.Un honnête homme dira par exemple qu’il agit par respect de soi, par sentiment de la dignité humaine.

Share This: