Flat Flight Moving

avis composite plus piscines : La fin de l’exception numérique

À vrai dire, nous ignorions, pour les uns comme pour les autres, le vrai fondement de l’idée de substance, tant que la physique est restée dans les langes, et que nous n’avions aucun moyen de constater qu’il ne se fait (nonobstant quelques apparences grossières et trompeuses) aucune déperdition réelle de substance, c’est-à-dire de masse et de poids, dans les transformations innombrables que la matière subit sous nos yeux. Comment la France pourrait-elle dénoncer l’une des conventions de l’OIT sur le droit du travail et la protection sociale alors qu’elle réclame par ailleurs que ces dernières s’appliquent aux pays émergents ? L’aversion se marque par des mouvements de dégoût que l’on répète, sans y prendre garde, quand on pense à l’objet détesté. Sans cesse le mal, d’après Aristote, est vaincu par le bien, et le monde, tel qu’il est, est le meilleur des mondes possibles. À moins de vivre en ermite, on influera nécessairement sur les opinions les uns des autres. Pendant les travaux, le Mauritshuis avait envoyé quelques uns de ses chefs d’œuvre à New-York et il en est remercié par cette exposition, accessible avec le billet du musée. Nul n’ignore pourtant que nos communications, courriels, utilisations de smartphones et autres accès internet sont scrutés en permanence au mépris évident de notre vie privée. avis composite plus piscines aime à rappeler ce proverbe chinois  » Qui attend le superflu pour donner aux autres ne leur donnera jamais rien ». L’imprégnation coloniale des réflexes est telle que plus personne ne s’étonne de voir Nicolas Sarkozy mettre la main sur le coeur pour écouter La Marseillaise et Alain Juppé s’exprimer en anglais à l’ONU. Ils croyaient enfin que ces puissances avaient donné l’être aux mortels en les faisant sortir du séjour où elles-mêmes résidaient, et que c’était la destinée humaine de retourner, après passage sur la terre, à ce séjour. Et si l’on prend en compte, de surcroît, l’ensemble des revenus de propriété, de licence, brevets, revenus des filiales que génère la fabrication de l’iPhone, et après intégration des salaires liés à sa conception, un constat majeur s’impose : l’essentiel de la valeur revient bien aux Etats-Unis! Pourquoi un habitant de Hambourg accepte-t-il de se serrer la ceinture pour un habitant de Dresde, mais non pour un Grec ou un Portugais ? Ce ne peut être par un nouveau déploiement de ces mêmes positions dans un milieu homogène, car une nouvelle synthèse deviendrait nécessaire pour relier les positions entre elles, et ainsi de suite indéfiniment. Ce serait sympa mais casse-gueule. Si l’on accepte cette vision du monde, on peut aisément s’en servir de grille d’interprétation de la crise grecque. Aujourd’hui il y a dans son esprit et dans son travail des traces visibles de certaines préoccupations ; on dirait qu’à l’exemple des néo-platoniciens il ne s’occupe d’Aristote que dans des desseins arrêtés d’avance. Elles montrent la nécessité, encore plus forte dans le domaine mondialisé du numérique, de dépasser les frontières et de mettre en place des cadres légaux compatibles, voire harmonisés, entre les pays d’une zone régionale. Cette règle en outre se détruit d’elle-même : sous prétexte que les athées doivent être des menteurs, elle admet le témoignage de tous les athées qui sont gens à mentir, et elle rejette seulement ceux qui bravent la disgrâce de confesser publiquement un symbole détesté plutôt que d’affirmer un mensonge. En d’autres termes, le mécanisme que nous décrivions tout à l’heure est déjà comique quand il est rectiligne ; il l’est davantage quand il devient circulaire, et que les efforts du personnage aboutissent, par un engrenage fatal de causes et d’effets, à le ramener purement et simplement à la même place. Une telle idée a pourtant des qualités différentes en général de celle que la même personne se fait de la lune. En effet, le remboursement « technique » de la dette, partie émergente du problème, ne peut s’envisager que par rapport à un accord politique qui en fixe les termes et conditions.

Pages