Cartel de l’acier : quand le juge se fait législateur

Nous pouvons, en général, satisfaire si facilement nos désirs en faisant le bien, que ce n’est presque plus la peine de faire le mal, du moins le mal plein et grossier.Dans le cadre de leur combat à mort contre la déflation, les autorités nippones rachètent donc l’ensemble des émissions obligataires, faussant tant et si bien la loi de l’offre et de la demande que les opérateurs classiques se retirent progressivement de cette arène.Mais si la conscience n’est que la marque caractéristique du présent, c’est-à-dire de l’actuellement vécu, c’est-à-dire enfin de l’agissant, alors ce qui n’agit pas pourra cesser d’appartenir à la conscience sans cesser nécessairement d’exister en quelque maniè re.Ces constats et évolutions contribuent à la construction et au déploiement de nouveaux modèles, économiques et éthiques à la fois.Les cellules délicates de son cerveau et de son cœur aspirent à vivre et à se développer, de la même façon que ces « homunculi » dont parle quelque part M.Elle a désigné par là quelque chose qui tranche sur le corps.A cet égard, nul ne conteste que les acteurs économiques comme les États interagissent dans une économie ouverte et de marché.Nous nous sommes amusés jusqu’ici à retrouver dans les jeux de l’homme certaines combinaisons mécaniques qui divertissent l’enfant.Mais n’en serait-il pas ainsi pour d’autres réalités, peut-être même pour toutes ?Tantôt on confère à l’esprit une autonomie absolue ; on lui prête le pouvoir de travailler sur les objets présents ou absents comme il lui plaît ; et l’on ne comprend plus alors les troubles profonds de l’attention et de la mémoire qui peuvent suivre la moindre perturbation de l’équilibre sensori-moteur.Nous croyons avoir prouvé qu’elle ne retient de la durée que la simultanéité, et du mouvement lui-même que la position du mobile, c’est-à-dire l’immobilité. »Mais il faut s’occuper des hommes et des femmes pour eux-mêmes et ne pas les instrumentaliser pour faire du résultat », précise Publier son roman.

Share This: