Comment Internet a créé un monde de « déflanet »

Au lieu de quoi ils ont adopté des politiques d’investissement en R&D contra-cycliques avec un seul objectif : réduire le déficit annuel au niveau arbitrairement fixé par les institutions Européennes et financières, sans prendre en compte les effets dévastateurs de ces choix sur le potentiel scientifique et d’innovation des Etats Membres, et donc de l’Europe toute entière.Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide ».Pour cela, le DROIT DU TRAVAIL doit évoluer et accompagner les entreprises dans cette métamorphose incontournable en réintroduisant de la souplesse afin que les individus puissent exprimer leur créativité et retrouver du sens et de l’utilité à leur travail.Mais une situation de ce genre, qui est en somme exceptionnelle, nous semble être la situation régulière et normale, parce que c’est celle qui nous permet d’agir sur les choses et qui permet aussi aux choses d’agir sur nous : les voyageurs des deux trains ne peuvent se tendre la main par la portière et causer ensemble que s’ils sont ‘immobiles’ c’est-à-dire s’ils marchent dans le même sens avec la même vitesse.Oui, mais la question est de savoir si cette conception a la même importance pour restreindre notre conduite.Par malheur une telle satisfaction, un tel genre de remords intellectuel ne se manifestent clairement que chez les esprits philosophiques ; de plus, cette sanction, limitée à un petit nombre d’êtres moraux, comporte une certaine antinomie provisoire.En clair, les seniors ne sont pas ces RETRAITÉS oisifs qui colonisent la Côte d’Azur, mais ils peuvent être à la fois la demande et l’offre du marché.D’ailleurs, une fois le souvenir relié à la perception, une multitude d’événements contigus au souve­nir se rattacheraient du même coup à la perception, — multitude indéfinie, qui ne se limiterait qu’au point où l’on choisirait de l’arrêter.Allez donc les acheter, quai Voltaire, au nom de la fraternité !Ces lois ne peuvent qu’être funestes au développement et à la distribution des richesses.Mais plus que cette ingéniosité et plus que cette pénétration, plus que votre infatigable persévérance, j’admire le courage qu’il vous a fallu, dans les premières années surtout, pour lutter contre les préventions d’une bonne partie du public et pour braver la raillerie, qui fait peur aux plus vaillants.Projet validé par tous lors du tour de France mais qui reste à étayer.

Share This: