Flat Flight Moving

Déficit : la France peut-elle se faufiler encore longtemps ?

Il faudrait diminuer fortement les prestations sociales, ce n’est pas compatible avec le maintien du modèle social français.Un grand élan emporte les êtres et les choses. Portée par Drôle de Drame et son ouvrage qui défend ses bienfaits jusque dans le traitement de la dépression.S’agit-il d’une décision à prendre ?La réponse la plus immédiate du politique à la crise fut d’encadrer, voire de limiter, les rémunérations, les fameux bonus, dont le niveau élevé pouvait apparaître comme intolérable.Rejeter non pas les solutions plus ou moins douteuses que chacun peut apporter, mais les problèmes mêmes, c’est arrêter net le mouvement en avant ; la foi, à ce point de vue, devient une paresse d’esprit.Pas de recettes mais une cohérence et un sens à trouver et donner.Les adorateurs du marché financier étaient même persuadés que ses prix étaient la résultante d’un équilibre rationnel, et que l’emploi n’était en fait qu’une variable au service de l’optimisation des valorisations boursières.Ainsi, les uns, avec le spectre ridicule de leur Passé, aux sons discordants de leurs clairons fêlés et de leur grosse caisse que creva la botte prussienne, feraient passer la France sous le joug de Rome et la prépareraient, par quelques misérables culbutes militaires, au saut définitif dans l’inconnu.Sous le devenir quali­tatif, sous le devenir évolutif, sous le devenir extensif, l’esprit doit chercher ce qui est réfractaire au changement : la qualité définissable, la forme ou essen­ce, la fin.Mario Draghi profite donc de l’effondrement du prix du brut qui lui permet d’afficher une inflation négative pour museler l’opposition allemande au QE et met les gouvernements non réformateurs au pied du mur, leur envoyant en substance le message « vous avez votre QE, j’ai fait ma part, à vous de faire la votre et d’entreprendre les réformes structurelles qui vont assurer le retour à la compétitivité, la croissance et l’emploi ».Auguste Comte déclarait à jamais inconnaissable la composition chimique des corps célestes.Avant même la victoire électorale de Syriza, la dette publique grecque était considérée comme insoutenable et sa restructuration inéluctable par la majorité des observateurs.

Pages