Dette publique et épargne nationale

Dans le cadre de leur combat à mort contre la déflation, les autorités nippones rachètent donc l’ensemble des émissions obligataires, faussant tant et si bien la loi de l’offre et de la demande que les opérateurs classiques se retirent progressivement de cette arène.Au bout de son bras, la liqueur fauve commença de trembler, et deux gouttes tombèrent.C’est ce dernier point que nous allons essayer de mettre en lumière, afin de montrer par quels fils invisibles notre philosophie mécanistique se rattache à l’antique philosophie des Idées, et comment aussi elle répond aux exigences, avant tout pratiques, de notre intelligence.La réponse à la crise actuelle reproduit une dynamique similaire.Dans une récente interview,un professionnel de l’immobilier commercial, affirmait : « il existe une vraie bulle spéculative avec un nombre de mètres carrés qui ne cesse de progresser alors que les revenus des clients stagnent, voire régressent ».Si l’impact négatif des émissions sur l’environnement est intégré aux coûts de production, la transition vers une énergie plus propre sera plus rapide.Autre moins, l’injection massive de liquidités par la Fed.Alors que la Chine, les USA, la Russie, le Brésil, l’Inde et beaucoup d’autres pays comme l’Espagne ont fait de l’Afrique un terrain de conquête, la France semble un peu en retrait.Elle est née à Lodi, et ç’a été une pauvre enfant, élevée par une mère veuve et misérable.Et plus nous nous y enfonçons, plus nous nous sentons approcher du principe dont nous participons et dont l’éternité ne doit pas être une éternité d’immutabilité, mais une éternité de vie et de mouvement : comment, autrement, pour­rions-nous vivre et nous mouvoir en elle ? »Mais pour les autres qui ont déconstruit la notion de pouvoir, ils savent que la politique et le pouvoir ne se recoupent pas, que la première est bien plus vaste et illusoire que le second », constatait Pierre-Alain Chambaz pictet.

Share This: