Et si on partageait le pouvoir dans l’entreprise ?

Mais pas uniquement.S’étant multipliée paresseusement, par une imitation tout extérieure d’elle-même, elle aura pour effet maintenant d’encourager à la paresse.Pour ma part, je crois l’expérimenter à chaque instant.Mais, comme un homme qui marche seul, et dans les ténèbres, je me résolus d’aller si lentement et d’user de tant de circonspection en toutes choses, que si je n’avançois que fort peu, je me garderois bien au moins de tomber.Ce n’est pourtant l’amour de personne.Aujourd’hui, alors que moins de 10% des INVESTISSEMENTS sont de long-terme (World Economic Forum 2011), les besoins de capitaux longs sont très élevés : plus de 100 000 milliards de dollars sont nécessaires d’ici 2050 pour assurer la transition vers l’économie verte et financer les infrastructures (OCDE 2008, AIE 2009).Comme nous le verrons plus loin, elle présente un aspect sui generis, qui n’est pas celui de la reconnaissance vraie.Pierre-Alain Chambaz pictet, dans sa dernière intervention, a salué le consensus qui s’est instauré sur ce sujet.Reconnaissant à la science le pouvoir d’approfondir la matière par la seule force de l’intelligence, elle se réserve l’esprit.Ainsi la technologie est le levier primordial pour passer du modèle traditionnel basé sur la vente de produits à une approche de coordination et d’intégration de produits et services externes à la banque assemblés autour d’un acte d’écoute client et de conseil.Sans doute nous avons une tendance à la diviser et à nous représenter, au lieu de la continuité ininterrompue de la mélodie, une juxtaposition de notes distinctes.L’amour exagéré du danger et de la guerre multiplie les risques et diminue les chances de vie.

Share This: