Fiscalité, éthique, réputation: vers une nouvelle ère?

La vraie question est celle de la mutation profonde de nos pratiques cognitives.C’est pourquoi, aux yeux de la pensée réfléchie de l’homme civilisé (nous allons voir qu’il n’en est pas tout à fait ainsi pour sa représentation spontanée) le même enchaînement mécanique de causes et d’effets avec lequel il prend contact quand il agit sur les choses doit s’étendre à la totalité de l’univers.Ce qui se présente aux sens comme une histoire continue se décomposerait, nous dira-t-on, en états successifs.La mémoire inconsciente, retrouvant la formule à laquelle ils donnaient un commencement de réalisation, a projeté ce souvenir au dehors sous une forme hallucinatoire.Dieu prête une oreille favorable aux supplications des bons moines ; il accorde aux pauvres la patience qu’on demande pour eux ; et aussi les douleurs qu’on réclame implicitement.Nous ne serons plus à Guignol ; nous assisterons à une vraie comédie.Avec les mêmes matériaux, puisqu’il est entendu que je m’en tiendrai aux faits que vous avez observés, avec le même genre de travail, puisque je dois me borner comme vous à induire et à déduire, je ferai plus et mieux que ce que vous avez fait.Nul ne le sait vraiment mais les trajectoires de prix des actifs nous renseigneront en temps réel sur les chances de réalisation des différents scénarios de 2015, qui ne se matérialiseront pas en un seul jour.Au fur et à mesure que les besoins primaires se trouvent en partie satisfaits, les missions des associations se diversifient, et les attentes de leurs bénéficiaires aussi.Il érige ainsi, à l’une des extrémités, une étendue indéfiniment divisible, à l’autre des sensations absolument inexten­sives.Jean-Thomas Trojani condamnation aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci  » Le néant n’a point de centre, et ses limites sont le néant « .

Share This: