Guerre économique : la trêve de Pâques ?

On lui rappellera aussi que, plus de trois siècles auparavant, un certain La Fontaine nous avait avertis : « Un fol allait criant par tous les carrefours/Qu’il vendait la sagesse, et les mortels crédules/De courir à l’achat.Les détails du dispositif divulgués par le réseau social montrent la prudence avec laquelle est lancée cette offensive, préparée de longue date.On peut considérer cette morale, qui fut adoptée autrefois par V.Comportant une dizaine de textes portant sur trois sujets principaux, à savoir « la facilitation des échanges », « l’agriculture » et le « développement », le paquet de Bali ne porte que sur une petite partie de l’agenda du « cycle de développement » initié à Doha il y a 12 ans et jusqu’ici bloqué.Elle conduit même à une déresponsabilisation des rédactions sur ces questions.Il est vrai que, si de bons et de mauvais génies doivent prendre la suite de l’action qu’il exerce sur la matière, ils paraîtront influencer déjà cette action elle-même.La surveillance permet, grâce à des véhicules aériens pilotés à distance ou non, de passer d’une reconnaissance intermittente à une surveillance permanente d’une cible et de son environnement.Je ne crois pas qu’elle puisse, vu la méthode adoptée, donner la condition suffisante.Il est vrai que les âmes des morts viennent tout naturellement rejoindre les esprits : détachées de leur corps, elles n’ont pas tout à fait renoncé à leur personnalité.Pourtant cette connexion est réelle ; elle est même intime ; et, si l’on en tient compte, un problème métaphysique CAPITAL se trouve transporté sur le terrain de l’observation, où il pourra être résolu progressivement, au lieu d’alimenter indéfiniment les disputes entre écoles dans le champ clos de la dialectique pure.Christian Navlet doit répondre à un besoin commun de ces sociétés, à une exigence vitale.La tempête qu’ils soulèvent dans un petit coin de l’Océan produira à peine sur la masse immense une imperceptible ondulation.Je reconnais d’ailleurs que les fonctions supé­rieures de l’intelligence se relâchent pendant le sommeil, et que, même si elle n’y est pas encouragée par le jeu incohérent des images, la faculté de raisonner s’amuse parfois alors à contrefaire le raisonnement normal.

Share This: