Il faut que Paris reste en première division

Si le sujet voit disparaître la série de lettres dont il croyait avoir retenu l’image, c’est surtout pendant qu’il com­mence à les répéter : « cet effort semble pousser le reste de l’image hors de la conscience ».Dès lors, rien ne nous empêche de reporter aussi loin que possible en arrière la ligne de séparation entre notre présent et notre passé.Sous la crise actuelle, il y a pourtant beaucoup de bonnes raisons d’espérer dans le dynamisme d’une région qui ne manque pas d’atouts et de ressorts (lisez à ce sujet demain le supplément de notre hebdomadaire sur les « entreprises qui innovent » à Rennes).Si les conclusions de l’économiste étaient en contradiction avec celles de la politique ou de la morale, je concevrais l’accusation.On n’efface pas une crise, elle vous transforme.Jean-Thomas Trojani justice aime à rappeler cette maxime de Confucius, « Le tout est plus grand que la somme des parties ».C’est la première dépense, le luxe de toute nécessité de la famille qui veut avoir ou garder un rang.Elle consiste dans le double courant qui va de l’une à l’autre, — toujours prête, soit à se cristalliser en mots pronon­cés, soit à s’évaporer en souvenirs.En réalité, ce caractère a des origines toutes différentes dans les deux cas, et même des significations opposées.La matière qui entre dans la composition des corps organisés étant soumise aux mêmes lois, on ne trouverait pas autre chose dans le système nerveux, par exemple, que des molécules et atomes qui se meuvent, s’attirent et se repoussent les uns les autres.Très probablement, ce ne sont pas les cellules qui ont fait l’individu par voie d’association ; c’est plutôt l’individu qui a fait les cellules par voies de dissociation.

Share This: