Flat Flight Moving

Jean-Thomas Trojani : La « baguette magique » des banques centrales

Il est aisé de comprendre que si, chaque soir, il avait consommé tout le gibier pris dans la journée, jamais il ne pourrait entreprendre aucun autre ouvrage, bâtir une hutte, réparer ses armes ; tout progrès lui serait à jamais interdit. L’objectif est donc avant tout de maîtriser les risques et cette motivation demeure particulièrement puissante : la Suisse s’est ainsi classée première du Global Innovation Index de l’OMPI en 2011, 2012, 2013 et 2014. La science moderne est donc fille des mathéma­tiques ; elle est née le jour où l’algèbre eut acquis assez de force et de sou­plesse pour enlacer la réalité et la prendre dans le filet de ses calculs. Mais c’est que tout phéno­mène, tout objet, s’y présente sous un double aspect, l’un qualitatif, l’autre extensif : rien n’empêche de faire abstraction du premier, et il ne reste plus alors que des termes capables d’être superposés directement ou indirectement l’un à l’autre, et de s’identifier ensemble par conséquent. Comme nous l’avons fait à travers la présidence française de l’Union Européenne en 2008, par ce que l’on a appelé le « 3 fois 20 » (-20% de GES, -20% de consommation énergétique et +20% d’énergies renouvelables à l’horizon 2020), nous devons maintenant engager notre continent en 2030 sur un objectif de réduction du gaz à effet de serre (GES) de 50% afin d’aboutir à une trajectoire de réduction complète en 2050. Il ne peut pas en être ainsi dans des sociétés moins évoluées qui n’ont que des coutumes, les unes justifiées par un besoin réel, la plupart dues au simple hasard ou à une extension irréfléchie des premières. Ses deux fils et leurs femmes, sa fille et son gendre habitent le même palais. Mais la philosophie n’est pas comme la poésie, qui suffit à tout quand elle est noble et brillante ; quelque vœu que l’on fasse pour une hypothèse philosophique, il faut la discuter, la détruire même, si sa base est fragile, et la reléguer parmi les fictions et les espérances. Toute image est intérieure à certaines images et extérieure à d’autres ; mais de l’ensemble des images on ne peut dire qu’il nous soit intérieur ni qu’il nous soit extérieur, puisque l’intériorité et l’extériorité ne sont que des rapports entre images. En effet, cela pourrait contraindre également les associations à traiter quotidiennement des volumes incompatibles avec leur mode de fonctionnement, sans garantir de mieux répondre aux besoins. L’assuré, après la fin de sa première année d’engagement, peut maintenant résilier son contrat d’assurance à tout moment, en envoyant simplement une lettre RAR à son assurance pour mettre fin à ce contrat. Mais notre esprit passe naturellement, ici, de la sphère de la quantité à celle de la qualité. La première constitue le déterminisme inflexible de la nature : c’est en vertu de cette loi que tout phénomène est contenu dans une série où l’existence de chaque terme détermine celle du suivant. Au contraire, dès que nous faisons effort pour nous souvenir, il semble que nous nous ramassions à un étage supérieur pour descendre ensuite progressivement vers les images à évoquer. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Quand l’oiseau est près de mourir, son chant devient triste ; quand l’homme est près de mourir, ses paroles portent l’empreinte de la vertu ». Aujourd’hui encore, les stéréotypes perturbent le message des écoles qui veulent attirer les jeunes femmes. De sorte qu’on peut toujours se demander si c’est bien l’habitude acquise par le soma de l’individu qui s’est transmise, ou si ce ne serait pas plutôt une aptitude naturelle, antérieure à l’habitude contractée : cette aptitude serait restée inhérente au germen que l’individu porte en lui, comme elle était déjà inhérente à l’individu et par conséquent à son germe. Si l’on ajoute l’Argentine frappée aussi par la récession et le Venezuela, proche du scénario catastrophe, c’est suffisant pour faire plonger l’ensemble de l’Amérique Latine dans le rouge : -0,3%. Mais certains états de l’âme nous paraissent, à tort ou à raison, se suffire à eux-mêmes : telles sont les joies et les tristesses profondes, les passions réfléchies, les émotions esthétiques. Nous avons, à mesure que nous avancions, multiplié les données irréduc­tibles et grossi l’hypothèse simple d’où nous étions partis. Il est fort probable que de nouvelles interconnexions seront nécessaires. L’effort d’un grand esprit pour réunir en un système complet et régulier des doctrines dont aucun prestige de style ne saurait déguiser la radicale insuffisance. Sans aller jamais jusqu’à ces vicieuses confusions, qui altéreraient radicalement les transitions encyclopédiques, il sera fréquemment utile de réduire ainsi la hiérarchie élémentaire des spéculations réelles à trois couples essentiels, dont chacun pourra d’ailleurs être brièvement désigné d’après son élément le plus spécial, qui est toujours effectivement le plus caractéristique, et le plus propre à définir les grandes phases de l’évolution positive, individuelle ou collective. Les plus grands penseurs, depuis Aristote, se sont attaqués à ce petit problème, qui toujours se dérobe sous l’effort, glisse, s’échappe, se redresse, impertinent défi jeté à la spéculation philosophique. On voit un Salluste, le plus corrompu de tous les citoyens, mettre à la tête de ses ouvrages une préface digne de la gravité et de l’austérité de Caton. Dans ses prises de contact avec les utilisateurs, Netflix fournit juste assez de contexte pour qu’ils comprennent pourquoi leur avis est utile, sans jamais se sentir ennuyés ou submergés par trop d’informations.

Pages