La menace du déficit

Rattacher la religion à un système d’idées, à une logique ou à une « prélogique », c’est faire de nos plus lointains ancêtres des intellectuels, et des intellectuels comme il devrait y en avoir davantage parmi nous, car nous voyons les plus belles théories fléchir devant la passion et l’intérêt et ne compter qu’aux heures où l’on spécule, tandis qu’aux anciennes religions était suspendue la vie entière.Pendant trois jours pourtant, ce thème, lancé par le candidat et orchestré par ses ministres, semblait le coeur palpitant de toute action politique.Il ne faut cependant pas attendre des travaux de l’IPBES qu’ils répondent à toutes les questions cruciales de choix de société auxquelles la perspective de la sixième extinction de masse nous renvoie.Or, depuis l’entrée dans le troisième millénaire et l’accélération d’un monde globalisé soumis aux règles marchandes, nous assistons, désœuvrés ou révoltés, à un appauvrissement, tant idéologique que budgétaire, de notre politique culturelle internationale, celle qui incarnait pourtant l’image d’une France accueillante, créative, solidaire, où la culture devait, plus que tout, être reconnue comme une valeur non marchande, grâce à la notion d’exception culturelle.Les tyrans, en France, sont les mêmes depuis plus d’un siècle et ne prennent pas la peine de se déguiser ; c’est tout juste si, de temps en temps, ils dissimulent un pan de leur soutane derrière l’habit chamarré du soudard qui travaille à coups de sabre la matière électorale.Enfin réserver les subventions à fond perdu aux personnes « précaires énergétiques » qui occupent souvent des passoires thermiques où des interventions légères ont un efficacité maximale.La pensée n’est qu’un moment, que le moment d’après recouvre : tombeaux qui se superposent.Ces faits, avec beau­coup d’autres, concourent à prouver que le cerveau sert ici à choisir dans le passé, à le diminuer, à le simplifier, à l’utiliser, mais non pas à le conserver.L’hôte qui entre est reçu aussitôt dans une sorte d’intimité touchante.Ce qui tendrait à montrer que l’OCDE s’inquiète de l’absence de progrès réels en France. En téléchargeant l’appli de l’enseigne et en acceptant de recevoir des messages publicitaires, le client peut bénéficier de promotions véritablement personnalisées, puisque le dispositif peut le géolocaliser avec une grande précision et savoir dans quel rayon il se trouve », explique Jean-Thomas Trojani.En cas de mobilisation, on verrait des Siciliens obligés de rejoindre leur drapeau en Lombardie et des Piémontais se rendre en Calabre.Nous revenons ainsi, par un long détour, à la double conclusion qui s’est dégagée au cours de notre étude.

Share This: