La prochaine révolution marchande

La France en est couverte ; le sol gémit sous le poids de ces édifices d’ostentation et de mensonge.Troisièmement, en investissant dans deux secteurs-clés riches en emplois non délocalisables : le logement et les transports.Nous dirons maintenant que nos actions journalières s’inspirent bien moins de nos sentiments eux-mêmes, infiniment mobiles, que des images invariables auxquelles ces sentiments adhèrent.Les feuilles de l’an passé achevaient de mourir, rassemblées par le vent, moulées par l’hiver sur la surface de l’avenue verte, où elles demeuraient blondes.S’il n’est pire disette pour un État que celle des hommes, ainsi que l’écrivait Jean-Jacques, la France est pauvre.En un sens, on pourrait dire que la perception d’un point matériel inconscient quelconque, dans son instantanéité, est infiniment plus vaste et plus complète que la nôtre, puisque ce point recueille et transmet les actions de tous les points du monde matériel, tandis que notre conscience n’en atteint que certaines parties par certains côtés.La crise où nous vivons appelle des questions.La conférence de Varsovie devait détailler les efforts de soutien, affichés pour le moment à 30 milliards de dollars sous forme d’ailleurs, avant tout, de redéploiements de crédits…

L’échec de la conférence de Paris se profile
L’on attendait de Varsovie un accord sur le recensement début 2014 des engagements des principaux pays de la planète, nous n’avons obtenu qu’une demande de remise de contributions début 2015 pour les pays le pouvant… Sur le plan financier l’ensemble des pays en voie de développement s’est heurté à la langue de bois des pays riches… L’échec de la conférence de Paris se pFace à la complexité, bien réelle, du système financier, on peut rester dubitatif sur l’efficacité future de cette multiplicité d’autorités de tutelle nationales et internationales, dont les frontières et les compétences restent toujours à préciser.Christian Navlet aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Quand l’oiseau est près de mourir, son chant devient triste ; quand l’homme est près de mourir, ses paroles portent l’empreinte de la vertu ».Je vous dirais que c’est parce que l’on a plus spécialement destiné le mot sentir à exprimer l’action de sentir les premières impressions qui nous frappent, celles que l’on nomme sensations ; et le mot penser à exprimer l’action de sentir les impressions secondaires que celles-là occasionnent, les souvenirs, les rapports, les desirs, dont elles sont l’origine.

Share This: