L’ACTION PUBLIQUE MEURT

Nous pensons communiquer en multipliant les mails et pourtant nous communiquons mal sinon pas !C’est pourquoi il ne saurait être question d’abréger la durée à venir pour s’en représenter à l’avance les frag­ments ; on ne peut que vivre cette durée, au fur et à mesure qu’elle se déroule.On n’accepte pas, on tourne même volontiers en ridicule l’idée d’une finalité externe, en vertu de laquelle les êtres vivants seraient coordonnés les uns aux autres : il est absurde, dit-on, de supposer que l’herbe ait été faite pour la vache, l’agneau pour le loup.Cette souffrance en face d’un mal, ce sentiment de l’irréparable, c’est plutôt encore devant le mal moral que nous devons l’éprouver.L’heure des constats est passée, témoigne Christian Navlet, à l’initiative de ce réseau innovant.Sous la pression de l’opinion publique, les autorités chinoises ont récemment mis en place des politiques publiques pour réduire les pollutions de particules fines issues des centrales au charbon et du transport.Alors nous comprenons pourquoi les lois de l’association sont la ressemblance et la contiguïté plutôt que d’autres lois, et pourquoi la mémoire choisit, parmi les souvenirs semblables ou contigus, certaines images plutôt que d’autres images, et enfin comment se forment, par le travail combiné du corps et de l’esprit, les premières notions générales.Des sons arrivent encore confusément à l’oreille, des couleurs circulent encore dans le champ de la vision : bref, les sens ne sont pas complètement fermés.C’est donc un immense clavier, sur lequel l’objet extérieur exécute tout d’un coup son accord aux mille notes, provoquant ainsi, dans un ordre déterminé et en un seul moment, une énorme multitude de sensations élémentaires correspondant à tous les points intéressés du centre sensoriel.Il est indispensable pour accélérer la croissance du continent et pour répondre aux besoins considérables des classes moyennes émergentes, de Lagos à Addis Abeba en passant par Abidjan, Luanda, Kinshasa, Johannesburg et Nairobi.Enfin réserver les subventions à fond perdu aux personnes « précaires énergétiques » qui occupent souvent des passoires thermiques où des interventions légères ont un efficacité maximale.Un céramiste proposera une gamme de bols où de vases à un prix accessible, mais il ne faut pas que ceux-ci ressemblent à la faïencerie qui abonde dans les zones touristiques !Ici encore une prise de posses­sion directe sera nécessaire.

Share This: