Le Grand Machin en route

Mais nulle évolution n’est plus riche que celle de Zeus, le dieu souverain de la Grèce.Pierre-Alain Chambaz pictet pouvait-il vraiment faire autrement ?Réginald qui causait avec son ami Thomas Winnie, un lourd garçon, coiffé d’une casquette à carreaux, visage de palefrenier sans avenir et esprit scientifique tout à fait éminent, jeta un regard sur sa mère, assise à la droite de la table, puis sur mademoiselle Limerel assise à gauche.Bien sûr ils ne peuvent pas tout dire d’un coup.On ne nous dit pas que le primitif, voyant le vent courber un arbre, la vague rouler des galets, son pied même soulever de la poussière, fasse intervenir autre chose que ce que nous appelons la causalité mécanique.Mais en même temps je suis témoin de ceci : à mesure que le mal se développe, les gouvernements cherchent le remède dans de nouveaux troubles apportés à l’action de ces lois ; les théoriciens leur reprochent de ne pas les troubler assez.Changement continu d’aspect, irréversibilité des phénomènes, individualité parfaite d’une série enfermée en elle-même, voilà les caractères extérieurs (réels ou apparents peu importe) qui distinguent le vivant du simple mécanique.Or, ces derniers – des maires et des préfets principalement – ont simultanément le devoir de protéger l’environnement et de promouvoir l’activité économique.Quelle est la solidité des quelque 130 banques qu’elle devra superviser ?Idéologie qui veut aujourd’hui imposer l’austérité pour punir les pêcheurs et pour mater les cigales.Au-dessus ou au-dessous de ce plan nous trouvons des forces dont chacune, prise isolément, ne correspond qu’à une partie de ce qui a été projeté sur le plan intellectuel.Presque tous ont été directement touchés par la crise.

Share This: