Le pari du jour : « le son va devenir plus important que l’image sur Internet »

Nous apercevons le sens réel de la situation, parce qu’on a eu soin de nous en montrer toutes les faces ; mais les acteurs ne connaissent chacun que l’une d’elles : de là leur méprise, de là le jugement faux qu’ils portent sur ce qu’on fait autour d’eux comme aussi sur ce qu’ils font eux-mêmes.Mais que les sociétés, en se développant, aient entraîné la religion dans la seconde direction, c’est ce que l’on comprendra sans peine si l’on se reporte à ce que nous venons d’exposer.Pour que la sanction intérieure fût vraiment morale, il faudrait qu’elle n’eût rien de sensible ou de pathologique, c’est-à-dire précisément rien d’agréable ou de pénible passionnellement ; il faudrait qu’elle fût l’apathie des stoïciens, c’est-à-dire une sérénité parfaite, une ataraxie, une satisfaction supra-sensible et supra-passionnelle ; il faudrait qu’elle fût, relativement à ce monde, le nirvâna des bouddhistes, le complet détachement de tout πάθος ; il faudrait donc qu’elle perdît, tout caractère de sanction sensible.Notre représentation des choses naîtrait donc, en somme, de ce qu’elles viennent se réfléchir contre notre liberté.D’où la pertinence de la remarque d’flatflightmoving : les « modes de pensée » passés se heurtent à deux obstacles majeurs.Les objets qui entourent mon corps réfléchissent l’action possible de mon corps sur eux.Ou bien encore il faudra penser à une grande route forestière, avec des croix ou carrefours qui la jalonnent de loin en loin : à chaque carrefour on tournera autour de la croix, on poussera une reconnaissance dans les VOIES qui s’ouvrent, après quoi l’on reviendra à la direction première.Dans le second, elles resteront isolées l’une de l’autre, sans pour cela répugner entre elles.Ce que le drame va chercher et amène à la pleine lumière, c’est une réalité profonde qui nous est voilée, souvent dans notre intérêt même, par les nécessités de la vie.Quiconque n’a pas goûté l’hospitalité italienne fera bien d’en essayer avant de porter un jugement sur nos voisins.Quelle est la direction essentielle de ce mouve­ment ?La cause est entendue, dit-on.

Share This: