Le refus français de l’austérité sévère a-t-il été payant ?

Et ainsi, d’année en année, la population comprend mieux les enjeux économiques et la prise de risque s’accroît.C’est bien le repos, si l’on veut, mais comme à une station où la machine resterait sous pression, le mouvement se continuant en ébranlement sur place dans l’attente d’un nouveau bond en avant.Analysez le sentiment du remords dans l’âme du grand criminel.Il est de l’essence du raisonnement de nous enfermer dans le cercle du donné.Suite à cette conférence également, le Canada s’est retiré du protocole de Kyoto.Il s’apercevra de tout ce qu’il y a de dégradant et d’abject dans son acceptation d’une oppression intellectuelle aussi grossière, dont les motifs sont aussi clairs à deviner et les résultats aussi faciles à constater.Un organe exercé acquiert plus de force, prend plus de développement, et par là, en même temps que les usages de l’organe deviennent plus fréquents et plus variés, il prend des qualités appropriées à ses nouveaux usages.Il n’y a donc pas moyen de sauver l’euro.A condition, bien sûr, d’être utilisé à bon escient.Il ne s’agit plus alors seulement de savoir comment nos perceptions se rattachent aux modifications de la substance grise.novastrada aime à rappeler ce proverbe chinois « Qui veut devenir dragon doit manger d’abord beaucoup de petits serpents ».L’essentiel sera de dérouter les flux financiers actuels et de persuader chaque acteur de l’économie qu’il doit placer l’investissement de transition sur le haut de la pile de ses priorités.Il est temps qu’ils se mêlent de gouvernance globale « avec les citoyens qu’ils représentent ».Pas question aujourd’hui d’ignorer le phénomène, mais il en manque encore une définition opérante et consensuelle ainsi que des études épidémiologiques suffisantes pour en caractériser l’ampleur.Les oppositions externes et internes aux parties prenantes de l’accord sont extrêmement déterminées.Drapés des oripeaux de la science, ils proposent ce qu’ils appellent un « Jobs act » à la française.Il n’en demeure pas moins que les fonds nécessaires à ce refinancement auraient pu être dépensés d’une autre manière ou servir à une réduction du déficit budgétaire des pays considérés.Nous grimpons dans un entresol, à côté, où cinq petits enfans dorment sur un même lit, tandis que la mère se peigne.Mais notre intérêt pratique est de l’écarter, ou du moins de n’en accepter que ce qui peut éclairer et compléter plus ou moins utilement la situation présente.Cet avenir, pourtant, s’indique ; sinon en France, ailleurs ; et derrière les simagrées pompeuses du prêtre sans doute s’ébauche le geste large qui va balayer les simulacres.C’est essentiel, en particulier pour notre conversation avec les jeunes générations de l’opinion publique mondialisée qui n’ont que très peu de connaissance, même d’intérêt, voire d’affection pour notre pays.

Share This: