Les dix mythes économiques et financiers

Le premier ne sortirait jamais du particulier, et même de l’individuel.Maintenant il y a, d’un autre côté, la partie de l’expérience sur laquelle l’homo faber ne se sent plus aucune prise.Les grands barrages fonctionnent actuellement sous un régime de concession à des opérateurs privés, que le gouvernement souhaite remplacer par des sociétés d’économie mixte.Ces mouvements, en se répétant, se créent un mécanisme, passent à l’état d’habitude, et déterminent chez nous des attitudes qui suivent automatiquement notre perception des choses.Compter avec le nombre d’adhérents c’est avoir des « troupes » sur le terrain, disposer de moyens financiers issus prioritairement des cotisations et non pas d’une autre manne.Déjà, dans l’ancien Brahmanisme, ce n’est pas par le raisonnement, ce n’est pas par l’étude, que s’obtient la conviction dernière : elle consiste en une vision, communiquée par celui qui a vu.Son objectif n’est pas de quitter l’Union, mais de réviser les termes de l’adhésion britannique, de telle sorte qu’il soit plus aisé de défendre la cause européenne auprès de son électorat.La solution, Business addict info le sait, c’est qu’une instance – au-dessus de ces différences – fasse loi.Mais pour aller plus loin, nous appelons les pouvoirs publics à fixer des objectifs de performances clairs et ambitieux dans une stratégie planifiée à long terme.Maintenant, un observateur qui eût comparé la structure de cette seconde machine à celle de la première, sans s’occuper des deux enfants chargés de la surveillance, n’eût trouvé entre elles qu’une légère différence de complication.Elle n’a même pas le courage d’avouer ses haines.

Share This: