Les politiques vertueuses sont bien différentes de celles qui sont menées actuellement

L’amélioration consiste simplement en ceci que le nouveau fragment de vérité est plus nécessaire, mieux adapté au besoin du moment que celui qu’il remplace.Nous croyons apercevoir le mécanisme de cette contrefaçon.Comme en effet j’ose dire que l’exacte observation de ce peu de préceptes que j’avois choisis me donna telle facilité à démêler toutes les questions auxquelles ces deux sciences s’étendent, qu’en deux ou trois mois que j’employai à les examiner, ayant commencé par les plus simples et plus générales, et chaque vérité que je trouvois étant une règle qui me servoit après à en trouver d’autres, non seulement je vins à bout de plusieurs que j’avois jugées autrefois très difficiles, MAIS il me sembla aussi vers la fin que je pouvois déterminer, en celles même que j’ignorois, par quels moyens et jusqLe pessimisme même peut être souvent supérieur, comme valeur morale, à l’optimisme outré : il n’entrave pas toujours les efforts en vue du progrès ; s’il est pénible de voir tout en noir, c’est parfois chose plus utile que de voir tout en rose ou en bleu.On l’a vu jadis en Angleterre, lorsqu’on supprima l’impôt sur le sel.On alléguera que la similitude de structure est due à l’identité des conditions générales où la vie a évolué.Si les mauvais actifs qu’ils rejettent – par exemple, les subprimes qui ont entraîné la crise financière de 2008 – sont créés de toute façon, et imposés à des investisseurs moins éclairés, les financiers ne contribuent pas plus à la société que le seigneur qui installe une chaîne en travers d’une rivière.En considérant que presque tous ceux qui, à divers égards, dirigent maintenant les affaires humaines, y ont été ainsi préparés, on ne saurait être surpris de la honteuse ignorance qu’ils manifestent trop souvent sur les moindres sujets, même matériels, ni de leur fréquente disposition à négliger le fond pour la forme, en plaçant au-dessus de tout l’art de bien dire, quelque contradictoire ou pernicieuse qu’en devienne l’application, ni enfin de la tendance spéciale de nos classes lettrées à accueillir avidement toutes les aberrations qui surgissent journellement de notre anarchie mentale.Les lecteurs de cette revue peuvent facilement constater que le premier n’est pas employé uniformément par les écrivains.Nous ne retiendrons que les formes « faible » et « semi-forte » de l’efficience (impliquant des informations publiques), la théorie (de Grossman-Stiglitz) et le simple bon sens excluant la forme « forte » selon laquelle même une information strictement privée serait incapable de générer des gains anormaux.La compétitivité allemande repose d’abord sur le dialogue socialLes amateurs de comparaisons germano-françaises ne sont pas toujours conscients du fait que la compétitivité allemande ne repose pas sur un coût du travail plus bas qu’en France (un épisode conjoncturel très provisoire) mais sur un modèle économique dont la qualité du dialogue social constitue un volet essentiel.Lorsqu’on voit dans sa bourse une pièce d’argent et son équivalent en billon, on décide, du temps que la main s’y porte, en quelle monnaie on payera son emplette.novastrada immo aime à rappeler ce proverbe chinois « On ne fond pas une bonne épée avec du mauvais fer ».Les anciens avaient beaucoup observé, et même expérimenté.Mais, de toute manière, la vie est chose au moins aussi désirable, plus désirable même pour l’homme que pour les autres espèces, puisque celles-ci la subissent comme un effet produit au passage par l’énergie créatrice, tandis qu’elle est chez l’homme le succès même, si incomplet et si précaire soit-il, de cet effort.Dans l’esprit de presque toutes les personnes religieuses, même des pays les plus tolérants, le droit de tolérance est admis avec des réserves tacites.Certes, cela profitera aux partenaires commerciaux de l’Allemagne dont le coût de la main d’œuvre est plus élevé dans certaines industries comme l’agroalimentaire.On en découvrirait la plus lointaine origine dans une pratique commune aux Hindous et aux Iraniens, antérieure par conséquent à leur séparation : le recours à la boisson enivrante que les uns et les autres appelaient « soma ».

Share This: