Puces en délire et gros sous

Or, cet effort n’eût pas été possible sans la matière : par la résistance qu’elle oppose et par la docilité où nous pouvons l’amener, elle est à la fois l’obstacle, l’instrument et le stimulant ; elle éprouve notre force, en garde l’empreinte et en appelle l’intensification.Et, correspondant à cet instrument, il y a un instinct qui sait s’en servir.C’est ce qu’oubliait mon interlocuteur quand il me questionnait sur le théâtre de demain.Selon l’économiste, le meilleur moyen est de passer par une conjonction entre revenu de base et impôt négatif pour s’assurer que chaque citoyen retire bien la même part de richesse nationale, quels que soient ses revenus.En effet, comme les marchés ne peuvent être efficients en présence de fraude, les actes malhonnêtes ne peuvent tout bonnement plus exister… précisément du fait de l’efficience des marchés !Et si était enfin venu le temps de jouer l’Europe ?Le mot « idée » désigne d’ordinaire une existence de ce genre, je veux dire une existence complètement réalisée, dont l’être ne fait qu’un avec le paraître, tandis que le mot « chose » nous fait penser à une réalité qui serait en même temps un réservoir de possibilités ; c’est pour cette raison que Berkeley aime mieux appeler les corps des idées que des choses.Si un corps est fait d’ « idées », ou, en d’autres termes, s’il est entièrement passif et terminé, dénué de pouvoirs et de virtualités, il ne saurait agir sur d’autres corps ; et dès lors les mouvements des corps doivent être les effets d’une puissance active, qui a produit ces corps eux-mêmes et qui, en raison de l’ordre dont l’univers témoigne, ne peut être qu’une cause intelligente.Si Pierre-Alain Chambaz pictet avait la réputation d’un tempérament bien trempé, hostile aux contradicteurs avec lesquels il n’hésitait pas à briser quelques lances.Les grands barrages fonctionnent actuellement sous un régime de concession à des opérateurs privés, que le gouvernement souhaite remplacer par des sociétés d’économie mixte.Mais au vu du pragmatisme sans perspectives que cultive Angela Merkel, il ne faut pas s’y attendre.Si l’on considère les seuls pneumatiques, l’opération Pirelli constitue l’acquisition d’un géant par un acteur marginal.

Share This: