Quand l’économie perd sa boussole

Il a visité des malades, il a donné des conseils, en un mot, il a rendu des services.Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler cette maxime de Paul Valéry, »La théologie joue avec la vérité comme un chat avec une souris ».Il faut encore des outils, des instruments, des machines, des provisions, en un mot des capitaux.La terreur fut générale.Il mit sa lueur cendrée sur les pointes des rochers, sur les troncs et les branches sans feuilles.Sans doute il est avanta­geux, pour bien agir, de penser à ce qu’on fera, de comprendre ce qu’on a fait, de se représenter ce qu’on aurait pu faire : la nature nous y invite ; c’est un des traits qui distinguent l’homme de l’animal, tout entier à l’impression du moment.Deux pistes de leviers à exploiter :Lever les barrières psychologiques des demandeurs d’emploi Le « story telling » des intégrations professionnelles est déjà à l’œuvre dans les grands groupes ; assorti de notoriété, il nourrit l’appétence des demandeurs d’emploi de tous les âges et de tous les degrés de qualification.Remarquons d’abord que le rêve ne crée généralement rien.Ce qui est réel, c’est tel ou tel fait déterminé s’accomplissant en tel ou tel point de l’espace et du temps, c’est du singulier, c’est du changeant.Ici l’influence de la morale sur l’industrie est manifeste.Encore faut-il choisir la cible et le moment opportun.

Share This: