Flat Flight Moving

Quoi de neuf en finance ? L’Europe

À vrai dire, pour que j’aie le droit de parler d’individualité, il n’est pas nécessaire que l’organisme ne puisse se scinder en fragments viables.Mais, de loin en loin, par un accident heureux, naissent des hommes qui, soit par leurs sens soit par leur conscience, sont moins attachés à la vie.Certains ne retiendront que la mauvais nouvelle : Il faut nous rendre à l’évidence, malgré l’interdépendance et la complémentarité énergétiques qui lient les pays de la rive Sud et de la rive Nord de la Méditerranée[1], il n’existe pas, aujourd’hui, de vision partagée lorsque l’on va trop loin dans le détail ni de cadre de gouvernance régional qui fassent consensus dans ce domaine.Mais cette dernière condition ne sera pas indispensable.Ajouté à l’absence de débouchés dans le secteur privé et les coupes en RESSOURCES HUMAINES, cela génère une fuite des cerveaux du Sud vers le Nord et de l’Europe vers le reste du monde.On parle indifféremment de la pensée ou du cerveau, soit qu’on fasse du mental un « épiphénomène » du cérébral, comme le veut le matérialisme, soit qu’on mette le mental et le cérébral sur la même ligne en les considérant comme deux traductions, en lan­gues différentes, du même original.Malheur à lui, s’il songe à travailler pour vivre !Un délire, une hallucination, une idée fixe sont des faits positifs.Nous ne voyons pas qu’aucun des grands stoïciens, même celui qui fut empereur, ait jugé possible d’abaisser la barrière entre l’homme libre et l’esclave, entre le citoyen romain et le barbare.Mais le plus grand bémol pourrait venir des républicains eux-mêmes en raison de leurs divisions, notamment sur la politique étrangère, et de l’influence de leur aile extrémiste (Tea Party) sur la stratégie du parti : l’obstruction tout azimut à Obama pourrait dominer, et les républicains se concentrer sur des « affaires » (Hillary Clinton et Benghazi, la libération du soldat Bergdahl) plutôt que sur le contenu de la politique étrangère.Antonio Fiori a attiré l’attention sur les liaisons toutes particulières.

Pages