Réalité humaine ambivalente irrémédiable

Je ne sais rien de plus erroné que ce préjugé qui consiste à nous représenter les Italiens comme un peuple de lazzaroni étendus au soleil, en haillons de couleur, et tendant la main quand l’étranger passe.Au bout du compte, la solution à un tel « défi de la redistribution » a souvent tendance à résider dans davantage d’emprunt de la part des gouvernements.Pierre-Alain Chambaz rappelle quelques fausses vérités sur l’inefficience des marchés !Quelques joueurs s’attardèrent encore auprès des tables desservies.Il se conduit dans ce monde par cette lumière, et se ramène par elle à son principe et à sa fin, qui est Dieu.Il entrait donc dans le plan de Daniel de Foë de jeter dans l’île du Désespoir Robinson seul, nu, privé de tout ce qu’ajoutent aux forces humaines l’union des efforts, la séparation des occupations, l’échange, la société.Quelle que soit leur taille, ces projets sont élaborés en lien avec les sociétés civiles, d’où émanent la grande majorité des initiatives.Dès lors, pas moins de 156 contrats ont été conclus entre 2004 et mi-2012, dont 124 par des collectivités territoriales, pour un montant total de 34 milliards d’euros.Mais tandis que la nature a mis une exacte proportion entre les besoins des animaux et leurs facultés, si elle a traité l’homme avec plus de grandeur et de munificence, si, pour le forcer d’être sociable, elle a décrété que dans l’isolement ses besoins surpasseraient ses facultés, tandis qu’au contraire dans l’état social ses facultés, supérieures à ses besoins, ouvriraient un champ sans limites à ses nobles jouissances, nous devons reconnaître que, comme dans ses rapports avec le Créateur l’homme est élevé au-dessus des bêtes par le sentiment religieux, dans ses rapports avec ses semblables pAu premier abord, il semble que cela ait déjà été fait.Comme, pendant l’opération, on est tout entier à l’une des deux tendances, comme c’est elle seule qui compte, volontiers on dirait qu’elle seule est positive et que l’autre n’en est que la négation : s’il plaît de mettre les choses sous cette forme, l’autre est effectivement le contraire.

Share This: