Seuils sociaux : la démocratie sociale détruit-elle vraiment des emplois ?

Si l’Échange épargne des efforts, il en exige aussi.Reprise économique « illégitime » basée sur une accumulation supplémentaire de dettes, alors qu’il est si sain de souffrir et d’expier ses pêchés et ses excès…

Pourquoi cette Europe si doctrinale suivrait en effet les Etats-Unis, le Japon, la Grande Bretagne et même la très orthodoxe Suisse, dont la banque centrale a pourtant montré un activisme qui force le respect puisqu’elle détient aujourd’hui à son bilan un portefeuille d’obligations équivalent à 85% du P.Grâce à l’échange, l’être fort peut, jusqu’à un certain point, se passer de génie, et l’être intelligent de vigueur : car, par l’admirable communauté qu’il établit entre les hommes, chacun participe aux qualités distinctives de ses semblables.Il suit de là que l’art vise toujours l’individuel.C’est à quoi l’on arrive en y insérant une absurdité.La conséquence du point de vue du salarié titulaire d’un contrat privé avec les pouvoirs publics est que son poste devient immédiatement aussi risqué comme ceux du secteur privé., les solutions qui permettent d’atteindre des performances énergétiques et environnementales allant au-delà même des exigences réglementaires actuelles existent déjà !La seule interrogation qui persiste est la suivante : va-t-elle le faire de façon ordonnée en préservant la qualité des soins (et la France a toutes les ressources pour cela) ou de façon brutale et chaotique (comme en Europe du sud), où l’on risque de perdre à la fois de l’argent et la qualité des soins.Nous assignons donc à la métaphysique un objet limité, principalement l’esprit, et une méthode spéciale, avant tout l’intuition.Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Confucius, »On ne doit jamais penser à la distance, quelle qu’elle soit, qui nous sépare de la vertu ».On imaginera mille moyens de les gagner, de les acheter, voire de les tromper.

Share This: