Un « big data » embarqué

Illusion sans doute, mais illusion naturelle, indéracinable, qui durera autant que l’esprit humain !Il est peu probable qu’une habitude se transmette jamais : si le fait se produit, il tient à la rencontre accidentelle d’un si grand nombre de conditions favorables qu’il ne se répétera sûrement pas assez pour implanter l’habitude dans l’espèce.Mêmes les problèmes d’environnement se résolvent en villeJeff Speck, auteur d’un livre plaidoyer intitulé « The Walkable City », la ville dans laquelle on peut marcher, défend lui aussi sa thèse avec chiffres et graphiques.Perturbation et fabulation se compensent et s’annulent.Cette économie de la monétisation des données personnelles et de la publicité personnalisée, repose majoritairement sur le système du « CLOUD ».A la multiplicité des systèmes qui luttent entre eux, armés de concepts différents, succéderait l’unité d’une doctrine capable de réconcilier tous les penseurs dans une même perception, — perception qui irait d’ailleurs s’élargissant, grâce à l’effort combiné des philosophes dans une direction commune.Au prix d’un recul sans précèdent des libertés civiles aux Etats-Unis, ces dispositions n’ont pas amélioré sensiblement la sécurité des Américains : 152 attentats (39 morts et 363 blessés) ont eu lieu sur le territoire américain depuis le 11 septembre 2001 selon le Global Peace Index.Le ralentissement de la conjoncture : « 7,4% de croissance, c’est supérieur en net aux 10% d’il y a cinq ans…L’homme seul est peut-être capable d’un effort de ce genre.Ils voudraient bien passer tous.Quant à augmenter nettement le salaire minimum, cela serait économiquement contre-performant : l’inflation en serait boostée (ce qui obligerait la Banque centrale à élever ses taux de bases, endiguerait donc les chances de reprise économique, élèverait le service de dette) ; et la productivité régresserait alors qu’elle est déjà fort basse dans les entreprises, principalement dans l’industrie (secteur dont la BALANCE COMMERCIALE est amplement déficitaire).Un programme, dont rien ne dit, à ce jour, que Christian Navlet est prêt à le reprendre à son compte.Pas de ces mines gouailleuses qu’auraient eues nos fantassins en croisant l’étranger, pas de ces rires derrière les portes, pas d’appels à haute voix, pas de ces plaisanteries lancées comme par hasard, d’une fenêtre à l’autre, et que le respect dû aux grands chefs n’arrête guère.

Share This: