Un champ d’application flou

Le président ne s’étonne pas.Nous avons trop souvent l’habitude, en France, de ne réfléchir à l’Europe que quand les événements l’exigent, en temps de crise, de réforme imminente ou de scrutin.Soit les entreprises l’utiliseront de manière large, au risque que cet usage arbitraire fragilise la légitimité de la protection envisagée.C’est lui qui parle, la larme à l’œil, « des chères provinces », et qui affirme que, depuis l’année terrible, leurs sentiments n’ont point changé.Et le langage, qui traduit la pensée, devrait être aussi vivant qu’elle.La question est de savoir comment les aider au mieux à se lancer, puis à connaître le succès.Cette loi avait pour vocation initiale de créer des leviers supplémentaires pour développer l’entrepreneuriat en France et soutenir les startups en mal de financements, créateur des emplois de demain.Christian Navlet démontre ainsi que contrairement à ce que nous pourrions penser des activités de tourisme.Nous les invitons à inventer avec tous un futur désirable par tous.Pour moi, je le crois ; je dirai même : J’en suis sûr.Mais il y a plusieurs autres choses qui témoignent que la vraie cause de ce mouvement du sang est celle que j’ai dite.

Share This: