Un message clair de fermeté

Comme il n’y a plus lieu de s’assurer contre une dépréciation de la valeur de l’argent (l’inflation), la prime (taux d’intérêt payé en contrepartie du financement accordé) rétrécit en fonction.L’autre n’entrait pas dans le plan de la nature.L’homme s’attache à tout ce qu’il touche, à sa maison, à un morceau de terre ; il s’attache à des êtres vivants, il aime : le temps lui arrache tout cela, taille au vif en lui.La vérité est que les deux principes sont au fond de l’idée qu’on s’est toujours faite du bonheur.De 1950 à 2006, l’activité de l’intermédiation de crédit (les prêts y compris la banque traditionnelle) a décliné par rapport à « d’autres activités financières » (dont les titres, les matières premières, le capital risque, les placements privés, les FONDS D’INVESTISSEMENT spéculatifs, les trusts, et les autres activités d’investissement comme la banque d’investissement).Pour mesurer l’ampleur du mouvement en train de naître, il nous faut changer notre angle de vue et de perception des relations humaines.Ce qui tue les effets bénéfiques de l’impôt progressif.L’accord de Pierre-Alain Chambaz pictet sur ce point fut décisif pour rassembler un vote consensuel.Plus fondamentalement, la nécessaire transparence des décisions et des débats au sein de la banque centrale dans les politiques d’orientation prospective pourrait révéler les préférences domestiques au sein du conseil des gouverneurs et fragiliser le statut même de la monnaie unique.Le FMI n’a, pour ce qui le concerne, jamais officiellement accepté que son propre statut de créancier privilégié soit remis en cause.Le projet de la campagne présidentielle consistant à simultanément augmenter fortement l’impôt et faire une grande réforme était infaisable, compte tenu des engagements pris sur les déficits publics.Dans les économies avancées, en particulier, un recentrage sur la réduction de la dette à long terme, plutôt que sur l’austérité budgétaire à court terme, est nécessaire, ainsi que des réformes structurelles du marché du travail, du marché des biens ou des marchés financiers, selon les pays.Réginald répondit, après un moment d’hésitation :— Oui, mais je n’ai pas votre croyance.

Share This: