Zone euro : la lutte contre l’incendie a des limites

Le paradoxe du digital dans les banques est bien réel.De petites combines en fraudes industrialisées, les pertes finissent par être colossales».Dans ce cadre conceptuel, le rôle des marchés financiers n’est plus de tenter de refléter une réalité future inobservable mais de produire une valorisation légitime des actifs sur la base d’une multitude d’opinions hétérogènes.Or, si la méconnaissance de la nouveauté radicale est à l’origine des problèmes métaphysiques mal posés, l’habitude d’aller du vide au plein est la source des problèmes inexistants.À vrai dire, il se borne à établir une série de rapports de position entre ce corps et d’autres corps donnés, une série de simultanéités et de coïncidences, une série de relations numériques : quant à la durée proprement dite, elle reste en dehors du calcul, et ne serait perçue que par une conscience capable, non seulement d’assister à ces simultanéités successives, mais d’en vivre les intervalles.La conception courante de la Responsabilité Sociale de l’Entreprises (RSE) est bien illustrée par la définition qu’en donne la Commission Européenne « Une entreprise est considérée comme socialement responsable lorsqu’elle se donne, dans le cadre de ses activités quotidiennes, des objectifs sociaux et environnementaux plus ambitieux que ceux prévus par la loi ».Et l’Europe ?Nous ne pouvons nous empêcher de voir dans ces derniers phénomènes le véritable substrat matériel des premiers.Ce mécanisme a bien peu de chances de se produire en zone euro pour la simple raison que les taux d’intérêt sont déjà à des niveaux historiquement bas, avant même le lancement du QE de la BCE.La deuxième explication avancée par e reputation, c’est l’adaptation. Les aspirations évoluent avec le niveau de vie : dès que les gens ont atteint un objectif, ils en formulent un nouveau qu’ils ne sont pas sûrs d’atteindre.Il fait que nous tâchons tout de suite de paraître ce que nous devrions être, ce que nous finirons sans doute un jour par être véritablement.

Share This: